Home » CULTURE » Batman v Superman assassiné par la critique américaine

Batman v Superman assassiné par la critique américaine

Le scénario, les effets spéciaux, le réalisateur Zack Snyder… Selon la presse anglo-saxonne, tout est bon à jeter dans le blockbuster de Warner Bros.

Warner Bros. a connu une rude année 2015 avec des flops majeurs comme Pan (avec Hugh Jackman) et Jupiter Ascending des frères devenus soeurs Wachowski. L’année 2016 ne s’ouvre pas sous de meilleurs auspices. Le film sur lequel le studio misait pour se redresser, le très attendu, mais aussi très redouté Batman v Superman est un échec selon la critique américaine. Il n’y aurait rien à sauver dans le long-métrage de Zack Snyder, selon les critiques anglo-saxons pourtant réputés bien plus friands du genre que ses homologues français. “S’il y a une justice, naissante ou peu importe, le public rejettera le lourdaud Zack Snyder, son mélange mort-né de super-héros, une pierre tombale à 250 millions de dollars pour un genre qui a un besoin urgent de faire une pause”, décrète la version américaine de Time Out.
Le réalisateur est condamné au bûcher, coupable d’avoir réalisé un blockbuster qui peine à tenir debout scénaristiquement. “Et qu’en est-il de l’escarmouche promise dans le titre ? Ce face-à-face entre deux légendes des comics devient un détail dans une série de grosses péripéties qui se heurtent à d’autres grandes péripéties, c’est ce que Snyder, Chris Terrio et David S. Goyer ont raté dans le scénario”, estime le site The Wrap.

Une orgie d’effets spéciaux débile et bourrine
Zack Snyder a eu la main lourde sur tous les plans, au niveau du scénario, mais surtout sur les effets spéciaux, râlent les Américains. “C’est une autre orgie d’effets spéciaux en pagaille, débile et bourrine, qui se termine en laissant une porte ouverte assez large pour justifier dix prochains films. Est-ce qu’il est trop tard pour demander un nouveau match ?” juge très sévèrement Entertainment Weekly, la bible en matière de divertissement grand public. “C’est un film si mauvais qu’il vous use et vous fait vous demander s’il y a bien un héros”, ajoute GQ Magazine. “Constamment sur le point de perdre sa crédibilité, cette épopée a beaucoup trop de tout”, renchérit T he New York Post.
Les “grands perdants” sont les spectateurs privés d’un bon film et qui dépenseront un certain prix pour un blockbuster qualitativement décevant, analyse The Miami Herald. Certains journaux ont bien essayé de trouver quelques aspects positifs, mais on les sent très vite rattrapés par une impression négative. “Certains passages donnent du sens à l’initiative et introduisent un nouveau Batman intrigant, mais c’est aussi encombré et narrativement bancal. Quelques blagues n’auraient pas été de trop”, tempère le magazine Empire. De notre côté, on est aussi plus nuancé. Batman v Superman, imprégné de la patte Snyder, est bourrin, grandiose à certains moments, mais trop bancal et en rupture avec ce qui plaît aujourd’hui. Le site Rotten Tomato, qui recense les avis sur un film, affiche 63 % de commentaires négatifs pour le film.
Attente impatiente du box-office
Après cette vague de reproches, une ambiance morose doit régner au sein de chez Warner. Ce film devait impérativement être réussi, car il marque la naissance d’un nouvel univers DC au cinéma avec dans un second temps un film consacré à Wonder Woman et un autre à la Justice League. S’il échoue, c’est tout le plan du studio qui vacille. Les premières estimations du box-office tablent sur 300 millions de dollars de recettes mondiales lors du week-end d’ouverture. Ce serait un départ rassurant, mais le bouche-à-oreille potentiellement négatif pourrait rapidement freiner ce démarrage en fanfare.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

 

Close
Please support the site
By clicking any of these buttons you help our site to get better

test