Home » BREAKING NEWS » “Panama Papers” : François Hollande promet des enquêtes sur ce scandale

“Panama Papers” : François Hollande promet des enquêtes sur ce scandale

Panama papers – Une enquête planétaire réalisée par une centaine de journaux sur 11,5 millions de documents révèle des avoirs dans les paradis fiscaux d’au moins 140 personnalités de premier plan, dont des dirigeants politiques. En France, un millier de personnes seraient concernées. Voici les derniers développements de l’affaire.

“Panama papers”, mode d’emploi
Cette enquête sur les paradis fiscaux et les sociétés offshore place au cœur du scandale un cabinet d’avocats basé au Panama, Mossack Fonseca. Au total, plus de 11 millions de données confidentielles et de fichiers issus de ses archives ont été décortiqués pendant neuf mois par plus de 380 journalistes de 107 rédactions de 76 pays, dont Le Monde et l’équipe de Cash Investigation (France 2) qui y consacre une enquête mardi soir. Les documents ont été transmis par une source inconnue, qui les a d’abord remis au Süddeutzche Zeitung, un journal allemand, qui les a ensuite transmis au Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ).

Comment fonctionne le système dévoilé ?
Le cabinet d’avocat Mossack Fonseca _ qui a dénoncé un “crime et un délit contre le Panama” après ces révélations – est spécialisé dans la domiciliation de sociétés écrans dans les juridictions offshore. Son rôle : accueillir des sociétés, qui bien souvent ne génèrent pas d’argent et qui sont domiciliées dans des paradis fiscaux. Elles servent uniquement à leur propriétaire pour dissimuler de l’argent dans un paradis fiscal. Mossack Fonseca est chargé de dissimuler l’identité du propriétaire de la société, qui s’en sert, à sa guise, pour dissimuler son argent, et ainsi éviter de payer des impôts dans son pays d’origine, ou blanchir de l’argent sale.

Quels sont les noms révélés jusqu’ici ?
Sportifs, hommes politiques, milliardaires, les noms de personnalités dévoilés dimanche 3 avril donnent le vertige.

Dans le monde : on dénombre 12 chefs d’Etats dont 6 sont encore en activité, et 29 des 500 personnes les plus riches du monde, selon le classement de Forbes. Ainsi, on y retrouve des proches de Vladimir Poutine, le président ukrainien Petro Poroshenko, le footballeur argentin Lionel Messi, le cinéaste Pedro Almodovar, l’acteur Jackie Chan, le Premier ministre islandais, David Gunnkaugsson, le père du Premier ministre britannique David Cameron, le roi Salmane Al Saoud d’Arabie saoudite…

En France : il y aurait 1.000 personnalités concernées. Parmi les premières révélations : l’ex-président de l’UEFA, Michel Platini (qui a démenti en assurant que ses affaires étaient “tout à fait légales”), l’ancien ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, le maire de Levallois, Patrick Balkany et l’homme d’affaires Patrick Drahi. Selon Le Monde, un parti politique français serait également concerné.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

 

Close
Please support the site
By clicking any of these buttons you help our site to get better

test