Home » DANS LE MONDE » Décès du leader du polisario

Décès du leader du polisario

L’alliance entre le leader du Polisario, Mohammed Abdelaziz, décédé il y’a quelques jours, et l’Algérie, principal promoteur mondial du mouvement séparatiste au Maroc, n’était pas finalement aussi incontestable qu’on le croyait !  Mourant, le défunt aurait confié à ses proches collaborateurs et au staff médical qui le traitait d’un cancer de poumons dans une clinique au Minnesota aux USA, qu’il regrettait son alliance avec l’Algérie et que ses convictions étaient devenues « obsolètes », à en croire le site espagnol « lainformacion.com ».

Aussi surprenant qu’il puisse paraître pour les non-initiés au conflit du Sahara, ce « mea culpa » a été réceptionné avec froideur par les autorités marocaines qui considèrent que Mohammed Abdelaziz n’est qu’un figurant et que le principal acteur demeure ailleurs, faisant allusion à l’Algérie. En effet, le voisin du Maroc, défend bec et ongles la thèse séparatiste et débloque depuis des décennies des sommes faramineuses pour lui assurer un soutien international.

Abdelaziz a formulé un dernier souhait avant de rendre l’âme, celui d’être enterrer à Bir Lahlou en terre marocaine. C’est ce que confirme l’agence de presse espagnole « EFE », ajoutant que le Maroc considère Abdelaziz comme un citoyen marocain. Les autorités marocaines ont d’ailleurs permis au père d’Abdelaziz basé à Kasbat Tadla au moyen Atlas, d’organiser des funérailles pour son fils.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

 

Close
Please support the site
By clicking any of these buttons you help our site to get better

test